La médaillée olympique Rhian Wilkinson au Marathon Rock ‘n’ Roll de Montréal.

Rhian-Wilkinson-729x600

La plupart des médaillés olympiques qui participent à la série des courses Rock’n’Roll ont gagné leurs lauriers sur la piste ou sur les routes, mais l’une des participantes au Marathon Oasis Rock ‘n’ Roll de Montréal a fait ses preuves sur le gazon : la joueuse de soccer Rhian Wilkinson a en effet remporté deux médailles de bronze successives aux Jeux Olympiques de 2012 et 2016.

Originaire de Baie d’Urfé en banlieue de Montréal au Canada, cette joueuse-étoile de 34 ans a connu une carrière extrêmement fructueuse aussi bien à titre de défenseure que d’attaquante. Maintenant, elle a décidé de courir les 42,2 km du marathon pour différentes raisons.

« J’ai reçu un courriel du Comité olympique canadien disant qu’ils soutiendraient les athlètes désirant faire cette course », raconte-t-elle. « Je venais tout juste de donner une conférence sur les bienfaits de repousser ses limites et j’ai décidé sur le champ que je devais mettre en pratique ce que j’affirme depuis longtemps ».

Il s’agit du premier marathon de Wilkinson, qui n’a consacré que peu de temps, autre que celui lié aux Olympiques, à sa préparation pour l’exigeante distance de 42,2 km. « Si je peux réussir cela, je serai incroyablement fière de moi. Je sais que je viens tout juste de m’inscrire à la course, alors que la plupart des participants s’y entraînent depuis longtemps, mais je me suis dit que c’était quelque chose qu’il valait la peine d’essayer ».

Wilkinson espère que la force de sa préparation mentale, développée tout au long de sa carrière de soccer l’aidera à affronter les moments difficiles lors de la course de dimanche, ajoutant que ses attentes, en ce qui a trait au temps à réaliser, demeurent réalistes.

« J’ai un énorme respect pour ceux et celles qui se sont longuement préparés pour le marathon, alors je ne me suis pas vraiment fixé un objectif de temps », admet-elle.

« Je veux seulement être en mesure de terminer. Je ne porterai pas mon iPod et j’ai vraiment hâte de faire l’expérience de cette course sans mes écouteurs. Je vais à des marathons comme spectatrice et j’encourage les participants. La foule et les groupes de musique suffiront à me motiver ».

Montréal est un endroit qui lui est cher et elle espère se nourrir de ses bonnes vibrations tout au long du parcours. « J’adore cette ville », ajoute-t-elle. « Je pense que le fait que ce soit à la maison me donnera un surplus d’énergie ».

En plus de Wilkinson, on retrouvera 10 autres athlètes olympiques canadiens lors des courses de dimanche, dont Catherine Beauchemin-Pinard (judo) et Antoine Bouchard (judo) qui courront le demi-marathon,  et Caroline Ouellette (hockey) qui fera la 10 km.

Les festivités de Montréal débuteront ce vendredi avec l’ouverture de l’Expo Santé et Mise en forme à Place Bonaventure, puis se poursuivront jusqu’à dimanche avec les différentes courses (1 km, 5 km, 10 km, demi-marathon et marathon) qui amèneront les coureurs à franchir des ponts spectaculaires, de splendides parcs et des quartiers dont le charme typiquement montréalais rappelle aussi parfois l’Europe.

Suivant le rythme des toutes ces courses Rock’n’Roll, le divertissement roulera à fond de train avec 23 groupes musicaux offrant des prestations partout sur le parcours qui traverse les plus belles parties de cette ville canadienne riche en histoire, incluant la zone d’arrivée située au Parc La Fontaine où se produira la formation Our Lady Peace qui promet de séduire les athlètes et les spectateurs au son de leur succès « Somewhere Out There ».

« Cela nous rend extrêmement heureux de voir que le Marathon Oasis Rock ‘n’ Roll continue d’attirer de plus en plus de Montréalais et de visiteurs chaque année, fournissant ainsi une occasion unique aux amateurs de course, aux athlètes et aux supporteurs de célébrer leur passion commune et tout ce que cette ville a à offrir », a  déclaré Dimitrios (Jim) Beis, responsable des sports et des loisirs au sein du comité exécutif de la Ville de Montréal.